Le groupe de travail est chargé de définir les exigences d'interopérabilité des systèmes de secours à personnes (PSAP) dans le cas d'urgence. Le résultat des travaux qui sont menés de septembre à juin produisent chaque année une nouvelle version des règles de certification NF Logiciel sécurité civile (NF 399) qui est requise dans le cadre de l'application du référentiel commun SAP-AMU de 2009.(NF 399)

Dans le cadre de ces travaux, il s'agit d'identifier les données, fonctions, caractéristiques, relations,... auxquelles devront satisfaire les logiciels pour le respect de l'interopérabilité.

Durant ces travaux, le GT399 travaille par thème identifié puis doit :

  • Identifier les catégories de produits
  • Convenir des fonctions concernées
  • Définir les exigences d'interopérabilité

Le GT399 est constitué de plus de 200 membres tels que  :

Membres utilisateurs :

  • Ministère de l'Intérieur et de l'Aménagement du Territoire
  • Bataillon de Marins Pompiers de Marseille
  • Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris
  • FNSPF
  • Préfecture de Police de Paris
  • SAMU de FRANCE
  • SDIS

Membres Fournisseurs :

  • ACTA ASSISTANCE
  • AIRBUS D&S
  • ALIAS
  • ALL-RTP
  • APPLIGOS
  • ASSMANN TELECOM
  • ATIS UHER
  • ASC Technologies
  • AXA ASSISTANCE
  • BOSCH
  • CRISISOFT
  • HMI
  • IMA
  • IMPI
  • INTERGRAPH FRANCE (HEXAGON)
  • MONDIAL ASSISTANCE
  • NICE Systems
  • ONSTAR
  • OPTEVEN
  • PARATRONICS
  • PRESCOM
  • RRAMUHN
  • SIS FRANCE
  • SWISSPHONE
  • SYNOVO
  • SYSOCO
  • SYSTEL
  • TELECOM EXOS
  • THALES
  • TPL SYSTEMES

Membres Experts :

  • Ministère de l'Intérieur et de l'Aménagement du Territoire, DGSCGC
  • Ministère de l'Intérieur et de l'Aménagement du Territoire, DSIC
  • ASIP SANTE
  • AIRBUS D&S
  • AFNOR Certification
  • INFOCERT

 

Les Services Départementaux d’Incendie et de Secours (SDIS), les Services d’Aide Médicale d’Urgence (SAMU), plus généralement les acteurs du secours qui concourent à une mission de sécurité civile et leurs partenaires ont la particularité d’utiliser, sur le plan opérationnel, des produits logiciels qui couvrent l’ensemble de leurs besoins en terme de transmission de l’alerte, de suivi opérationnel, de transmission de données, de gestion des sorties d’engins, de compte-rendu opérationnels etc..

Ces logiciels exploitent ou non des réseaux de transmission, radio ou non et permettent de renseigner au plus tôt la chaîne de commandement.

L’objectif d’interopérabilité fixé par la loi de modernisation de la sécurité civile (Loi N° 2004-811 du 13 août 2004) impose une réflexion de fond quant à la standardisation des progiciels et quant à l'interopérabilité des moyens de communication.

 

Pour répondre aux dispositions de la loi, les logiciels opérationnels en service dans les Services Départementaux d’Incendie et de Secours et les Services d’Aide Médicale d’Urgence ne pouvaient s’appuyer, pour l’heure, sur aucune spécification technique (sécurisation, compatibilité, interopérabilité, etc.) alors qu’ils étaient, pour la plupart, au cœur de la continuité de l’activité opérationnelle.

 Le réseau ANTARES (Adaptation Nationale des Transmissions Aux Risques Et aux Secours) offre nativement, de part son architecture et sa technologie, des fonctionnalités qui, sur l’ensemble du territoire national, permettent de mettre en œuvre, une interopérabilité complète entre les services publics qui concourent aux missions de sécurité civile :

-        Identifiant unique pour les terminaux (RFGI) ;

-        Transmission de status d’états et de messages courts ;

-        Transmission de l’alerte au CIS (Centres d’Intervention et de Secours) et à bord des véhicules ;

-        Transmission de données (sens montant, descendant et horizontal) ;

-        Géolocalisation des véhicules ;

-        Appel de détresse géolocalisé.

A cela, vient s’ajouter d’autre domaines transverses d’interopérabilité (Lien 15/18, eCall par exemple) pris en compte au fur et à mesure des années et des obligations réglementaires.

Pour que ces fonctionnalités soient utilisées dans leur plénitude, elles doivent être implémentées dans les progiciels existants ou à venir au travers d’un cadre technique formel incarné par le présent référentiel. le GT399, est le garant de l'évolutivité du référentiel au service des victimes.

 

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn